Archives de Tag: Innovation

ID-JCCM : la créativité à l’honneur pour Montréal

Ce qui me fascine des activités de la Jeune chambre de commerce de Montréal, c’est la richesse des compétences et des connaissances des gens qui y participent. L’activité ID-JCCM m’interpellait énormément, car c’est une activité où, justement, c’est cette matière grise et la créativité des membres qui sont à l’honneur. En plus, nous avons joint l’utile à l’agréable puisque toute cette réflexion sert de base au développement du positionnement de la JCCM sur les enjeux de notre métropole.

Je ne savais pas trop à quoi m’attendre, sauf d’avoir du plaisir et d’apprendre. La présence de neuf spécialistes pour animer les discussions a permis de creuser plus loin ou de nous ancrer dans la réalité. En groupe, on a le sentiment que toutes les idées sont bonnes. Un cri de ralliement collectif et hop, on change de groupe!

Le comité organisateur a opté pour un déroulement dynamique ainsi que l’utilisation de savantes méthodes de divergence et de convergence des idées. On nous invitait à refaire le monde de manière très divertissante. Ensuite, on nous ramenait sur terre avec des contraintes et le besoin de faire consensus en sous-groupe. Le résultat final : un projet mobilisateur pour Montréal qui pourrait véritablement voir le jour.

À travers tout cela, je me suis aperçu à quel point la créativité et le plaisir peuvent devenir des outils de gestion formidables. J’ai hâte à l’édition 2014 le 1er avril!

Philippe Lanthier
Participant ID-JCCM 2013

 

Publicités

Des échanges profitables pour une vision globale

La relève d’affaires montréalaise n’est pas à court d’idées… Pour preuve, les échanges riches et animés qui se sont tenus mardi 29 octobre dans les locaux de Gaz Métro autour d’une question centrale « Comment la JCCM peut-elle continuer d’être à l’avant-garde ? ».

Cet événement fait partie d’une démarche initiée par la Vice-Présidence Responsabilité Sociale de la JCCM, Hélène Olland. Son objectif est de mieux connaître les attentes des parties prenantes pour les intégrer pleinement aux enjeux futurs de la Jeune Chambre de Commerce de Montréal. C’est ainsi que des partenaires et employés de la JCCM,  des membres du conseil d’administration, mais aussi de la communauté locale ont été invités à exprimer leurs avis au cours d’un exercice de réflexion animé par Simon Robert, Chef du développement durable – Loto-Québec et Morvan Le borgne, Délégué développement durable – Gaz métro.

Ces deux animateurs, représentant les entreprises partenaires de l’événement, ont amené les participants à exprimer et développer leurs idées en petits groupes de travail. Dans un second temps, les participants ont fait une sélection des cinq meilleures idées qui alimenteront le rapport de responsabilité sociale 2013-2014 ainsi que la planification stratégique 2014-2017 de la JCCM. « Cette démarche est nécessaire pour les orientations futures de la JCCM. Il faut continuer à maintenir le lien avec les partenaires, les impliquer d’avantage » selon Simon Robert, Chef du développement durable – Loto-Québec et animateur de l’événement.

De nombreux défis ont été mis en exergue : comment mieux répondre aux nouveaux besoins de la relève d’affaires et valoriser les parcours à succès des membres de la JCCM? Quelles solutions pour obtenir une plus grande visibilité ? Comment améliorer le positionnement de la JCCM afin qu’elle devienne un acteur incontournable de la sphère publique montréalaise?…

Madame Lussier, Chef de division développement durable à la Ville de Montréal, nous parle de son expérience en tant que représentante de la communauté locale : « L’exercice s’est fait dans la bonne humeur et avec méthode et j’ai été ravie de voir qu’il y a autant de jeunes gens investis à Montréal et une telle représentation des femmes dans la relève d’affaires. Le fait que la Vice-Présidence Responsabilité Sociale ait initié les échanges est important, car il est nécessaire d’expliquer la valeur économique du faire autrement dans le monde des affaires. »

La JCCM souhaite s’engager pro-activement auprès de ses parties prenantes par l’établissement d’un dialogue constant avec celles-ci. C’est notamment par leur implication aux réflexions stratégiques que la JCCM construit et maintient des relations durables avec l’ensemble de sa communauté.

La Vice-présidence RSE a donc atteint l’un de ses objectifs : recueillir le point de vue de ses parties prenantes et les intégrer dans le processus de questionnement sur les orientations futures de la JCCM. Elle devra maintenant mettre en œuvre un certain nombre de ces idées afin de répondre à leurs besoins et de rester innovante sur les plans économiques, sociaux et environnementaux.

Défis des Anges Financiers participant Frank & Oak a leader in online menswear

Co-founders Ethan Song and Hicham Ratnani seem to have found a winning business formula in their savvy online-only menswear brand Frank & Oak. 

Launched in February 2012, the Montreal fashion start-up made the news this month when they announced they had raised a Series A investment of $5M. Lightbank, the investment vehicle from Groupon Inc. co-founders Eric Lefkosfsky and Brad Keywell, led the funding round, with participation from Bertelsmann Digital Media Investments, Rho Canada Ventures and Real Ventures.

Real Ventures had backed the two-man team’s earlier venture, Modasuite, in 2011, after it participated in the 2010 edition of the Défis des Anges Financiers. The Défi, a now-defunt Jeune chambre de commerce de Montréal (JCCM) initiative, linked the budding entrepreneurs to its investors.

In a 2011 interview with MacQuébec founder and entrepreneur Kim Auclair, Ratnani called the experience of participating in the Défis des Anges Financiers an enriching one, allowing them to solidify their model and vision throughout the process of financing, meetings and presentations.

Since then, Song and Ratnani moved their focus away from the custom-made shirts they offered with Modasuite.

Instead, Frank & Oak has quickly become known among style-conscious men for  offering a monthly selection of classic items for under $50. In a move that likens it more to the magazine industry than to that of ready-to-wear fashion, it also curates the content for each individual that shops at the site. As a result, the site feels and reads more like a GQ or an Esquire article than a typical online shopping site like Beyond the Rack, also a homespun Montreal product.

The fact that the 28-person team designs all their products, manufactures them and sells them directly to clients lead to margins investors like, the Wall Street Journal pointed out in its post on the investment deal.

The men who shop on the site, meanwhile, like the under-$50 price tag – not to mention the online-only aspect which caters to their desire to avoid the Saturday trip to the mall at all costs.

In fact, the online-only approach for men’s clothing stands out, an option that has yet to be explored to its full potential by other retail sites.

Sales in menswear are what are driving growth in retail and will continue to do so in the foreseeable future, according to this Globe & Mail article on the company, which makes Frank & Oak a potentially very lucrative start-up.

To wit, Frank & Oak will be shipping over 12,000 orders this month, Song confirmed in the Wall Street Journal piece. They’re also acquiring 60,000 users a month.  It had 165,000 when Song spoke to La Presse in October.

The team also plans to expand in the near future, with a four- to -five person New York office is in the works. That’s unsurprising given that 70 per cent of its sales come from stateside. All in all, it’s great to see that the Défis des Anges Financiers was able to help connect this Montreal success story with the investment it needed to grow.

Why do you (or, why don’t you) shop online? What factors play into your decision into whether or not to purchase on the World Wide Web?

Modasuite – Une aventure qui se poursuit après le défi Les anges financiers

Modasuite est une entreprise œuvrant dans la mode masculine. Elle se distingue de ses compétiteurs par son intégration verticale (vêtements confectionnés sur mesure en fonction des différents choix des clients) et sa plateforme de vente sur Internet. Depuis sa fondation en 2009 par Ethan Song et Hicham Ratnani, cette entreprise connait une importante croissance. À l’automne 2010, Modasuite a participé au défi Les anges financiers de la JCCM, et ce, dans le but d’obtenir un financement lui permettant de poursuivre sa croissance. (1) Lire la suite

L’innovation au Québec et au Canada en 2012

Sur ce blogue, nous avons déjà discuté de l’importance d’augmenter le retour sur nos investissements publics en innovation et  des préoccupations du monde des affaires sur le sujet. Une plus grande collaboration entre les entreprises et les universités avait été envisagée comme solution. Mais, qu’en est-il de l’innovation au Canada en 2012? Lire la suite

L’importance du transfert des connaissances en milieu de travail

Les solutions proposées pour améliorer la productivité des travailleurs sont diverses, mais on aborde rarement la question du transfert des connaissances en milieu de travail. Or, comme le démontre une publication du Conference Board du Canada, des mesures prises pour favoriser le transfert des connaissances en milieu de travail peuvent être très profitables pour une entreprise. Le transfert des connaissances favoriserait la croissance, la rentabilité, la capacité d’adaptation et la capacité d’innovation d’une entreprise. Et compte tenu des faibles coûts associés à ces mesures, le retour sur investissement peut être très élevé. Lire la suite

Conference Board du Canada: pour un Plan Sud

Le Conference Board du Canada estime que les villes sont des forces motrices importantes dans l’économie du pays et que leur développement entraîne des retombées pour les régions. Or, alors que la croissance économique est de 2,4% dans le reste du pays, l’économie de Montréal a crû de 1,8% seulement. Un plan pour le développement de Montréal est donc nécessaire et un article récemment publié par le Conference Board du Canada résume certaines des idées provenant du monde des affaires. Lire la suite