Archives de Tag: environnement

Les efforts de la JCCM récompensés !

Le Gala ARISTA, organisé par la Jeune Chambre de commerce de Montréal, est finaliste dans la catégorie « Alimentation » du concours Les Vivats 2014. Ce concours récompense les pratiques exemplaires en matière d’événements écoresponsables et la JCCM a su se démarquer grâce à ses efforts au niveau de la sélection de l’alimentation et de la sensibilisation aux enjeux de consommation locale.

En effet, les organisateurs du Gala ARISTA 2013 se sont assurés de choisir des entreprises ayant leur siège social à moins de 100 km du lieu de l’événement (88% des fournisseurs), qui offrent des aliments et ingrédients locaux, favorisant ainsi l’économie locale et réduisant les impacts environnementaux liés au transport de nourriture. De même, le travail en amont avec le chef du Hyatt a été hautement innovant et déterminant pour l’édition 2013 du Gala. En effet, la JCCM a sensibilisé l’équipe de cuisiniers existante au choix des produits locaux. Enfin, les organisateurs ont veillé à sélectionner des fournisseurs ayant implanté des démarches en développement durable, tels que le Hyatt Regency Montréal, Norampac, Pubcité, etc.

Un engagement démontré d’année en année.

Depuis 2012, le Gala ARISTA s’inscrit dans une démarche de promotion de l’écoresponsabilité grâce à son partenariat avec la firme de conseil Takt-etik et la certification du Gala par la norme de gestion responsable d’événements BNQ 9700-253. Cette norme québécoise repose sur 56 critères de performance selon 5 domaines : la sélection des fournisseurs ; la gestion du matériel, des sources d’énergie et de l’eau ; la gestion des matières résiduelles ; la sélection de l’alimentation ; et la sélection des moyens de transport. Dès sa première année de certification, en 2012, le Gala ARISTA obtient le niveau 2 de la norme et atteint le niveau 3 l’année suivante.

La présidente, Alexandra Corbeil, se félicite de cet engagement et « souhaite que cet événement responsable s’inscrive dans une démarche plus grande de partage des connaissances et devienne un exemple pour l’ensemble des événements à venir de la JCCM ».

Quels sont les prochains défis ?

C’est le 16 avril que les gagnants du concours les Vivats – les prix Loto Québec pour les événements responsables seront déterminés. Pour cette troisième édition, l’événement s’offre une nouvelle formule. Il accueillera des conférences et des ateliers afin d’accompagner les finalistes vers l’atteinte d’objectifs toujours plus hauts. Un événement à ne pas manquer donc, tout comme la 37ème édition du Gala Arista qui aura lieu le 15 mai prochain au Parquet de la Caisse de dépôt et placement du Québec et dont le thème sera « L’audace d’innover ».

Publicités

Des échanges profitables pour une vision globale

La relève d’affaires montréalaise n’est pas à court d’idées… Pour preuve, les échanges riches et animés qui se sont tenus mardi 29 octobre dans les locaux de Gaz Métro autour d’une question centrale « Comment la JCCM peut-elle continuer d’être à l’avant-garde ? ».

Cet événement fait partie d’une démarche initiée par la Vice-Présidence Responsabilité Sociale de la JCCM, Hélène Olland. Son objectif est de mieux connaître les attentes des parties prenantes pour les intégrer pleinement aux enjeux futurs de la Jeune Chambre de Commerce de Montréal. C’est ainsi que des partenaires et employés de la JCCM,  des membres du conseil d’administration, mais aussi de la communauté locale ont été invités à exprimer leurs avis au cours d’un exercice de réflexion animé par Simon Robert, Chef du développement durable – Loto-Québec et Morvan Le borgne, Délégué développement durable – Gaz métro.

Ces deux animateurs, représentant les entreprises partenaires de l’événement, ont amené les participants à exprimer et développer leurs idées en petits groupes de travail. Dans un second temps, les participants ont fait une sélection des cinq meilleures idées qui alimenteront le rapport de responsabilité sociale 2013-2014 ainsi que la planification stratégique 2014-2017 de la JCCM. « Cette démarche est nécessaire pour les orientations futures de la JCCM. Il faut continuer à maintenir le lien avec les partenaires, les impliquer d’avantage » selon Simon Robert, Chef du développement durable – Loto-Québec et animateur de l’événement.

De nombreux défis ont été mis en exergue : comment mieux répondre aux nouveaux besoins de la relève d’affaires et valoriser les parcours à succès des membres de la JCCM? Quelles solutions pour obtenir une plus grande visibilité ? Comment améliorer le positionnement de la JCCM afin qu’elle devienne un acteur incontournable de la sphère publique montréalaise?…

Madame Lussier, Chef de division développement durable à la Ville de Montréal, nous parle de son expérience en tant que représentante de la communauté locale : « L’exercice s’est fait dans la bonne humeur et avec méthode et j’ai été ravie de voir qu’il y a autant de jeunes gens investis à Montréal et une telle représentation des femmes dans la relève d’affaires. Le fait que la Vice-Présidence Responsabilité Sociale ait initié les échanges est important, car il est nécessaire d’expliquer la valeur économique du faire autrement dans le monde des affaires. »

La JCCM souhaite s’engager pro-activement auprès de ses parties prenantes par l’établissement d’un dialogue constant avec celles-ci. C’est notamment par leur implication aux réflexions stratégiques que la JCCM construit et maintient des relations durables avec l’ensemble de sa communauté.

La Vice-présidence RSE a donc atteint l’un de ses objectifs : recueillir le point de vue de ses parties prenantes et les intégrer dans le processus de questionnement sur les orientations futures de la JCCM. Elle devra maintenant mettre en œuvre un certain nombre de ces idées afin de répondre à leurs besoins et de rester innovante sur les plans économiques, sociaux et environnementaux.

Immobilier commercial : place à l’efficacité énergétique!

L’amélioration de l’efficacité énergétique des bâtiments est une des avenues les plus prometteuses pour améliorer le bilan des émissions de gaz à effet de serre. En effet, les économies d’énergies d’ici 2030 au niveau commercial pourraient être de 46 – 51 % au Canada. (1) Par ailleurs, miser sur l’efficacité énergétique procure des retombées économiques considérables. (2) (3) Miser sur l’efficacité énergétique dans l’immobilier commercial pourrait donc être une politique publique intéressante. Lire la suite

Volet écoresponsable: questionnaire d’évaluation Gala ARISTA

Par Philippe Lanthier:  «Lancée en juin 2010, la norme en gestion responsable d’événement BNQ 9700-253 vise l’intégration des principes du développement durable dans la gestion événementielle. Cette norme reconnue internationalement a été développée au Québec pour permettre aux organisateurs d’événements de mieux planifier, mettre en œuvre et mesurer les initiatives écoresponsables. Lire la suite

Orientations gouvernementales et les enjeux en matière de changements climatiques – Une priorité pour Montréal

Le gouvernement du Québec a pour objectif de réduire l’émission de gaz à effet de serre de 20% en dessous du niveau de 1990 d’ici 2020 et une consultation publique a été lancée sur le sujet. Le secteur des transports représente presque 44% des émissions de gaz à effet de serre (Inventaire des émissions) et c’est le secteur où la croissance des émissions est la plus rapide (+29,5% entre 1990 et 2009). Ce secteur sera donc une cible de choix dans le nouveau plan. Toutefois, considérant l’importance des investissements nécessaires en matière de transport en commun, quelle pourrait être notre priorité? Lire la suite

Bilan du premier événement écoresponsable certifié à la JCCM

Par Philippe Lanthier: «Avec la création en 2006 d’un poste de vice-président développement durable et relations avec la communauté siégeant sur le comité de direction de la Jeune chambre de commerce de Montréal, plusieurs mémoires, projets et événements thématiques ont vu le jour depuis les six dernières années. Lire la suite

Le compostage à grande échelle à Montréal, une réalité dès 2015!

Vue du Complexe environnemental de Saint-Michel

Par Pasquale Lo Mascolo: D’ici 2015, la ville de Montréal, avec l’appui financier des gouvernements provincial et fédéral, se dotera d’infrastructure nécessaire au compostage pour tous les résidents de l’Île. On construira ainsi deux centres de compostage : le premier au Complexe environnemental Saint-Michel dans l’arrondissement Villeray-Saint-Michel-Parc-Extension et le second dans la ville de Dorval. Deux centres de biométhanisation sont également prévus dans l’arrondissement de LaSalle et dans la ville de Montréal-Est, qui recevra également un centre-pilote de prétraitement des ordures.

Selon la Politique québécoise de gestion des matières résiduelles, chaque Québécois produit 870 kg de matières résiduelles par année. D’ici 2015, cette même politique prévoit ramener à 700 kg par habitant la quantité de matières résiduelles éliminées. Lire la suite