Archives de Tag: entrepreneuriat

Souper Tournant du 2 avril 2014 : « Faites tourner votre carrière »

Le 2 avril dernier, le restaurant Le Robin des Bois, OSBL qui distribue tous ses profits à des œuvres de charité qui luttent contre la solitude, l’isolement et la pauvreté, accueillait le 1er souper tournant 2014 de la Jeune Chambre de commerce de Montréal sous le thème « Faites tourner votre carrière ».

L’originalité de ce Souper Tournant résidait dans le fait que chaque participant a eu la possibilité, quelques jours avant l’évènement, de choisir les professionnels invités par la Jeune Chambre de commerce de Montréal avec lesquels il aimerait discuter tout au long de cette soirée, que ce soit à titre personnel ou professionnel. Le but étant d’optimiser les chances à chacun de détecter des opportunités d’affaires ou d’apporter des pistes de réflexion à sa propre démarche.

Cet évènement a été l’occasion pour les entrepreneurs dans l’âme d’en apprendre davantage sur le parcours à suivre depuis l’idée de monter sa propre entreprise jusqu’à sa création et son exploitation en passant par les démarches administratives, la prise de connaissance des organismes venant en aide aux entrepreneurs et les subventions disponibles.

Cet évènement a aidé à mettre en évidence les défis, les pièges à éviter et les moyens à mettre en œuvre dans une démarche entrepreneuriale ou dans un choix de carrière.

Cet évènement a aussi permis de rencontrer des personnes inspirantes dont le parcours, le choix de carrière et les initiatives en ont fait rêver plus d’un.

RÉSEAUTER, ce n’est pas simplement ajouter un contact dans son LinkedIn, c’est SAVOIR FAIRE DON DE SOI.

Bilan de l’évènement : 108 participants dont 11 professionnels qui ont fait part de leurs expériences et expertises, et plus de 1 200 $ de cadeaux distribués tout au long de la soirée grâce à la générosité de nos commanditaires (Hôtel W, VSquareFitness, Félix Renaud Photographe, Evenko, Vodka Signature, Sur Mesur, Jean Coutu, Affiche-toi, Café Expert, Céridian, Nu.I, Sortimage Communications, la revue Inspiro et BrandAlliance).

La Jeune Chambre de commerce de Montréal se joint à moi pour remercier les professionnels présents à l’évènement :

  • Pierre-Franck Honorin, Desjardins
  • Nicholas Cerminaro, Norton Rose
  • Alexandra Langelier, Ordre des Comptables Professionnels Agréés
  • Sara Leblanc, Inspiro
  • Anne Legault, Brand Alliance
  • Nicolas Prieur, Affiche-toi
  • Julie Thériault-Brochu, Ceridian
  • Mathieu Lefebvre, Entraineur privé chez Kinergik
  • Laetitia Legrain, SAJE accompagnateur d’entrepreneurs
  • Fabrice Vil, P3P
  • Valérie White, Evenko

Cet évènement fut un réel succès compte tenu du fait qu’à 22h30, des participants étaient toujours attablés et des commentaires reçus tout au long de la soirée. Nous aurons sûrement la chance de les revoir dans les prochains évènements de la Jeune Chambre de commerce de Montréal.

Cédric Aimo                                                                                                                Collaborateur Souper Tournant,                                                                                    Comité Réseautage

Lancement du programme Réseau des Jeunes Entrepreneurs (RJE) de la JCCM

Le lancement du Réseau jeunes entrepreneurs (RJE) a eu lieu le lundi 21 octobre 2013 dans les locaux de Busbud au cœur du Mile End à Montréal. Le RJE est un programme qui vise à outiller les jeunes entrepreneurs dans le lancement de leur entreprise en misant sur l’accompagnement de mentors et d’experts en entrepreneuriat à travers des ateliers.

Ambiance conviviale, cocktail, invité de taille… Tous les éléments étaient réunis pour faire du lancement de cette première cohorte de 22 aspirants entrepreneurs, ayant été acceptés dans ce programme, une réussite.

Le courage de ces jeunes entrepreneurs à se lancer en affaires fut salué en ouverture de soirée par les directeurs du programme Romain Le Bihan et Julie Hubert, puis la parole fut donnée à la vice-présidente en entrepreneuriat Vanessa Cherenfant et la présidente Alexandra Corbeil pour une présentation du nouveau Programme Entrepreneurs et du mandat que se donne la Jeune Chambre à travers le RJE “Mieux contribuer au développement de la relève entrepreneuriale au Québec…” programme développé avec la contribution du Fonds de solidarité FTQ, le CEIM et Capital Innovation.

Les invités au cocktail ont été témoins de la présentation des projets porteurs des entrepreneurs de la cohorte 2013-2014. Louis-Philippe Maurice, PDG de Busbud, qui nous accueillait en ses locaux pour l’événement, a ensuite pris quelques moments pour partager en toute générosité son parcours d’entrepreneur, son expérience depuis le lancement de son entreprise ainsi que différents conseils et clés de succès dans le domaine de l’entreprenariat à Montréal.

“Dans la vie, il y a ceux qui regardent passer la parade, ceux qui en font partie, et ceux qui n’en connaissent pas l’existence. Soyez de ceux qui en font partie!“, a lancé Louis-Philippe Maurice.

La JCCM organise le Cocktail Entrepreneurs le 5 novembre prochain.

Ali Ouziame pour le Centrepreneur.

Image

Image

Le Festival International du Startup 2013

Festival Start upPour une troisième année consécutive, le Vieux-Port de Montréal s’est transformé du 10 au 13 juillet dernier en village festif accueillant plus de 1400 personnes du monde des entreprises en démarrage. Retour sur ce que vous avez peut-être manqué.

Munis de leurs appareils électroniques, les amateurs d’entrepreneuriat de tous les horizons se sont retrouvés dans une ambiance estivale décontractée.

Clairsemées de hamacs et autres espaces de loisirs, une trentaine de tentes ont été érigées en face du Centre des Sciences de Montréal. On y trouve notamment des kiosques, des tables rondes (roundtables) et des ateliers (workshops). Plus de 40 bénévoles ont été mobilisés pour assurer la fluidité de l’événement.

Quant aux plénières intérieures, pas moins de 70 conférenciers se sont relayés pour instruire et inspirer l’audience de 500 personnes. Celles-ci comprenaient notamment les interventions de Danae Ringelmann, fondatrice de la plateforme de levées de fonds Indiegogo; l’astronaute canadien Marc Garneau, ou encore Dario Melio qui a co-fondé le site spécialisé en médias sociaux Hootsuite.

Le fondateur du festival, Philippe Telio, a remis à l’entrepreneur Jason Bailey un chèque de 70.000$ décerné par un jury de 13 investisseurs dont Alexandre Taillefer. Le gagnant a déclaré la veille que son entreprise L33dr.ly a « le pire nom mais le meilleur produit que vous aurez à rencontrer ». Le projet se décrit comme un moyen pour les développeurs de monétiser leurs jeux vidéo.

Julie Hubert, membre de la JCCM et habituée des lieux, ne semble pas en reste : « J’ai rencontré des partenaires l’année dernière et cette année une personne influente qui m’ouvrira de nouvelles portes. Ce festival a changé ma vie », a-t-elle clamé avec enthousiasme. Elle a par ailleurs eu la chance d’être parrainée par un donateur jumelé.

L’organisation est cependant consciente que le prix des billets peut constituer un frein pour un certain nombre d’entrepreneurs.

L’une des organisatrices, Morgane Suel, elle-même bénévole et récemment diplômée, révèle que « la journée portes ouvertes (du lendemain) a été créée pour renforcer le positionnement du festival en tant qu’écosystème entrepreneurial à Montréal ». Ce qui explique également que plusieurs activités connexes dont Startup Weekend et Demo Day ont eu lieu en marge de ce festival.

Le International Startup Festival sera de retour du 9 au 12 juillet 2014 pour une 4ème édition.

The importance of finding good people: young entrepreneurs weigh in

HandshakeFor this post, I wrote to two university students and asked them to tell me which resources were most useful to them in their development as young entrepreneurs.
Their uncategorical answer: find the people who can guide and support you.

De nouvelles solutions à notre problème de productivité?

Une nouvelle étude sur la productivité et portant sur le Québec vient de sortir (Productivité et prospérité au Québec – Bilan 2012). Comme d’habitude, les auteurs rappellent l’importance de la productivité dans notre économie et du rôle primordial de l’éducation. Toutefois, les recommandations des chercheurs sont très intéressantes et donnent une nouvelle perspective sur le sujet.

Lire la suite

Modasuite – Une aventure qui se poursuit après le défi Les anges financiers

Modasuite est une entreprise œuvrant dans la mode masculine. Elle se distingue de ses compétiteurs par son intégration verticale (vêtements confectionnés sur mesure en fonction des différents choix des clients) et sa plateforme de vente sur Internet. Depuis sa fondation en 2009 par Ethan Song et Hicham Ratnani, cette entreprise connait une importante croissance. À l’automne 2010, Modasuite a participé au défi Les anges financiers de la JCCM, et ce, dans le but d’obtenir un financement lui permettant de poursuivre sa croissance. (1) Lire la suite

La rentrée de la communauté d’affaires de Montréal

129a.jpg5 août 2012, Montréal – Toute la relève d’affaires était conviée ce matin à un déjeuner d’orientation sur l’Îles des Soeurs. Ce fut l’occasion pour Alexandre Raymond, nouvellement président, et son équipe, de dévoiler la nouvelle programmation et de faire l’éventail des nombreuses activités que peuvent bénéficier les membres de la Jeune Chambre de commerce de Montréal (JCCM).

C’est plus d’une cinquantaine d’entrepreneurs, de jeunes professionnels et d’étudiants de toutes sphères d’activité qui ont assisté au déjeuner d’orientation organisé par la Jeune Chambre de commerce de Montréal au campus Bell sur l’Îles des Soeurs. En vue d’accélérer le développement de la relève d’affaires, l’organisme a présenté la panoplie de ressources et d’activités mises à la disposition de ses membres afin qu’ils puissent :

  • développer de nouvelles relations
  • acquérir de nouvelles connaissances, s’inspirant des meilleures pratiques de l’industrie
  • multiplier ses expériences

Avec plus de 80 activités diversifiées durant l’année, tous les jeunes professionnels peuvent y trouver leur compte. 

« En vous impliquant, vous devenez partie prenante d’une mission. Il ne suffit ensuite qu’à trouver votre niche » a soutenu Alexandre Raymond.

Il invite d’ailleurs tous les entrepreneurs, les jeunes professionnels et même les étudiants à s’impliquer à leur mesure dans la communauté et surtout, à mettre à profit leurs expériences ainsi que leurs talents, fondement même de la prospérité québécoise. S’interroger sur le marché et l’industrie est là un premier pas vers la quête d’une cause que l’on souhaite porter.

Quelle est la vôtre ?

Pour en savoir plus sur les activités offertes par la Jeune Chambre de Montréal.

Voici le lien vers le compte Twitter de la JCCM.

Photos Libres

Prêts pour Petites Entreprises du Canada

12.jpgLe Prêt pour Petites Entreprises du Canada représente une source de financement importante pour tous les entrepreneurs qui souhaitent démarrer une entreprise ou accroître les activités de leur entreprise. Je m’engage à présenter, en tant que banquier et collaborateur à la Jeune chambre de commerce de Montréal,  les grandes lignes du programme afin que vous puissiez mener un entretien plus approfondi avec votre banquier, lors de vos démarches de financement.

Le Prêt pour Petites Entreprises du Canada (PPE) a connu un grand succès depuis sa création, et cela fait déjà 51 ans. Le programme a pour but d’encourager les entrepreneurs et les banques, tout en stimulant l’activité économique et les emplois au Canada. Spécifiquement, le programme cible les entreprises dont les ventes se chiffrent à moins de 5M $.

Tout d’abord, les lignes directives du programme sont dictées par Industrie Canada. Donc, les termes et les coûts du financement sont similaires,  quelle que soit l’institution financière  avec laquelle  vous décidez de poursuivre votre relation d’affaires. Par contre, le gouvernement ne s’implique aucunement avec l’évaluation de la demande de financement : l’octroi du crédit est complètement à la charge des banques. Cela dit, le processus d’évaluation de la demande de financement est propre à l’institution financière en question.

Par l’intermédiaire d’un PPE, vous pouvez financer jusqu’à 350 000,00 $ d’équipements et d’améliorations locatives et jusqu’à 500 000,00 $ en immobilier commercial pour des fins de propriétaire-occupant. Le programme vous permet de financer vos achats avec un apport minimal de 10 %, vous permettant ainsi de conserver votre flux de trésorerie pour votre fond de roulement et vos opérations. De plus, la caution personnelle de l’emprunteur est limitée à 25 % du prêt. Donc, si vous décidez d’acheter une franchise quelconque, la banque pourrait financer jusqu’à 90 % des équipements (caisse, four, réfrigérateur, etc.) et des améliorations locatives (tables, chaises, peinture, lumières, etc.) : par contre, les diverses dépenses, tels l’inventaire, la prime de franchise, le fond de roulement et la marque de commerce devront être déboursés par l’entrepreneur.

Mais qu’est-ce que votre banquier recherche? Un plan d’affaires complet est nécessaire, incluant des projections financières : ceci est réellement le point de départ. Des projections préparées par un comptable ou un consultant sont mieux perçues. En plus du plan d’affaires, le banquier évaluera la valeur nette personnelle de l’emprunteur afin d’évaluer sa capacité de réinjecter de la liquidité dans son entreprise si cela s’avère nécessaire (par exemple, si les résultats ne sont pas à la hauteur des projections). Finalement, étant donné que l’approche des banques est plutôt conservatrice, la probabilité d’une demande de financement conclue est souvent plus élevée lorsque la compagnie en question est déjà existante et génère déjà des revenus : souvent, un minimum d’une année complète d’opérations est préférable, mais ceci n’est pas une directive officielle.

Voici le lien du programme sur le site d’Industrie Canada : http://www.ic.gc.ca/eic/site/csbfp-pfpec.nsf/fra/accueil.

Sur ce, je vous invite à partager vos commentaires, questions et surtout vos expériences avec le Prêt pour Petites Entreprises du Canada si vous avez déjà demandé un tel financement.

Photos Libres

L’importance du transfert des connaissances en milieu de travail

Les solutions proposées pour améliorer la productivité des travailleurs sont diverses, mais on aborde rarement la question du transfert des connaissances en milieu de travail. Or, comme le démontre une publication du Conference Board du Canada, des mesures prises pour favoriser le transfert des connaissances en milieu de travail peuvent être très profitables pour une entreprise. Le transfert des connaissances favoriserait la croissance, la rentabilité, la capacité d’adaptation et la capacité d’innovation d’une entreprise. Et compte tenu des faibles coûts associés à ces mesures, le retour sur investissement peut être très élevé. Lire la suite

Spécialisation, diversification et rentabilité

Un récent article expliquait une décision difficile que le magazine d’affaires américain Fast Company a dû prendre pour survivre dans le contexte de crise des médias: réduire sa couverture. Pour reprendre les mots Robert Safian, rédacteur en chef: quand on essaie de plaire à tous, on devient fade et on ne plaît à personne. Or, on veut s’adresser à un auditoire passionné. Lire la suite

Conference Board du Canada: pour un Plan Sud

Le Conference Board du Canada estime que les villes sont des forces motrices importantes dans l’économie du pays et que leur développement entraîne des retombées pour les régions. Or, alors que la croissance économique est de 2,4% dans le reste du pays, l’économie de Montréal a crû de 1,8% seulement. Un plan pour le développement de Montréal est donc nécessaire et un article récemment publié par le Conference Board du Canada résume certaines des idées provenant du monde des affaires. Lire la suite

Sur le chemin de l’entrepreneur apprenant…

Direction, Directions

Négocier les contrats, encadrer le personnel, réseauter, rentabiliser les activités, gérer les opérations et les approvisionnements… l’entrepreneur, exposé à des risques, a une lourde responsabilité sur son dos dès le départ, puisqu’il doit savoir se débrouiller dans tous les aspects de la gestion, en plus de maîtriser un métier spécifique aux produits et aux services de son entreprise. Voilà pourquoi le développement professionnel n’est pas une option pour l’entrepreneur, mais une nécessité pratique sans laquelle il se rend vulnérable. Lire la suite

Les occasions d’affaires en environnement: Montréal peut-elle en tirer profit?

L’industrie verte («eco-industry» selon Durand A.L. et Sinclair-Desgagné B.) à l’échelle mondiale génèrera des revenus annuels de 1000 milliards de dollars US en 2015 et près de 3000 milliards d’ici la fin de la décennie suivante. (1) Des gains similaires en matière de productivité sont aussi envisageables par une meilleure gestion des ressources. (3), (4) La région de Montréal pourrait-elle profiter de ces changements et saisir des occasions d’affaires? Lire la suite

Des entrepreneurs aux anges

Ce lundi, dans un communiqué, le ministre du Développement économique, de l’Innovation et de l’Exportation, Sam Hamad, annonçait la création du Fonds Capital Anges Québec en collaboration avec le réseau Anges Québec. Le gouvernement québécois, par le biais d’Investissement Québec, contribue au fonds à raison de 20 millions de dollars, tandis que 10 millions sont ajoutés par des investisseurs du réseau Anges Québec. Lire la suite

Montréal TIC

L’industrie des technologies de l’information et des communications est l’une des plus dynamiques à Montréal (1). Dans la région, cette industrie est composée de plus de 2700 compagnies qui emploient environ 110 000 personnes (2). Comment expliquer le succès de cette industrie dans la région? Lire la suite