Archives de Tag: éducation

État des lieux et améliorations envisageables au système universitaire – nouvelle étude de l’OCDE

Le Canada est le pays où le taux de diplomation postsecondaire est le plus élevé de l’OCDE. En ce qui a trait à la proportion de citoyens ayant un diplôme universitaire, le Canada se classe significativement au-dessus de la moyenne. Avec de tels résultats, quelles sont prochaines étapes pour augmenter l’avantage compétitif du pays sur cette matière? Des chercheurs ont tenté de répondre à cette question. Lire la suite

Définir l’innovation – une approche globale

Une revue de la littérature sur l’innovation a récemment été faite par l’OCDE (1). Les différents aspects de ce rapport seront traités dans plusieurs billets. Dans ce billet, c’est le rôle central de l’innovation et de l’entrepreneur dans le développement économique dont nous discutons. Lire la suite

La Jeune chambre de commerce de Montréal attire votre attention sur les Journées de la persévérance scolaire!

Du 13 au 17 février prochains plusieurs initiatives seront mises en branle dans le but de mobiliser une série d’acteurs dans le cadre des Journées de la persévérance scolaire (ci-après, « JPS »).  Tenues chaque année, depuis 2011, lors de la troisième semaine de février, les JPS font appel à la communauté québécoise afin de collaborer à la promotion et à la valorisation de la réussite scolaire chez les jeunes provenant de toutes situations socioéconomiques et de tous niveaux académiques confondus.

Lire la suite

Gardons le focus sur la persévérance scolaire : bilan des 2es Rencontres interrégionales

Dans la tourmente des débats portant sur l’instauration d’une commission d’enquête sur l’industrie de la construction, sur les remous du printemps arabe et sur la fragile conjoncture économique mondiale, le thème de la persévérance scolaire se fait malheureusement, mais inévitablement, petit, discret et sous-représenté par la communauté médiatique.  Pourtant, l’importance du sujet est non-équivoque[1] et constamment d’actualité.  En fait, ce sont d’ailleurs les 19 et 20 octobre derniers que se sont tenues, à Québec,  les 2es Rencontres interrégionales sur la persévérance et la réussite scolaires (« 2es Rencontres sur la persévérance scolaire », ci-après), organisées par un groupe de travail présidé par monsieur Jacques Ménard, président de la Banque de Montréal et du Groupe d’action sur la persévérance et la réussite scolaires.  Lire la suite

Persévérance scolaire –apport concret de la relève d’affaires***

Persévérance scolaire –apport concret de la relève d’affaires***

http://www.youthfusionquebec.org/
À la lumière des causes du décrochage scolaire (précédent billet), est-ce que la communauté d’affaires peut agir et avoir un impact concret? Pour l’organisme Fusion Jeunesse, la réponse est oui.

Fusion jeunesse est un organisme qui a pour mission de créer des projets innovateurs entre les universités et des écoles ciblées, et ce, afin de motiver les jeunes. À Montréal, à Québec et dans le Nord du Québec, plusieurs projets ont été créés, notamment en environnement, en art et en entrepreneuriat.

Lire la suite

13 mai 2011 – Demi-journée de bénévolat avec l’organisme Toujours Ensemble

Par Mihaelast: Le 13 mai dernier, l’organisme Toujours Ensemble et des bénévoles de la JCCM ont joint leurs énergies pour une fantastique demi-journée de découvertes! Lire la suite

La persévérance scolaire et la pauvreté

La lutte au décrochage scolaire est une cause importante pour la Jeune Chambre de Commerce de Montréal. Dans le récent sondage JCCM/SECOR, la relève du Québec inc. estime (à 79%) que la prospérité future du Québec repose sur le développement d’une économie basée sur le savoir et que l’éducation continue est nécessaire pour progresser d’un point de vue individuel (93%). Il n’est donc pas surprenant que le décrochage scolaire soit un enjeu important aux yeux de la relève d’affaires.

Quelles sont les causes du décrochage scolaire? Lire la suite

L’action bénévole: les membres de la JCCM s’impliquent

Dans le cadre de la Semaine de l’action bénévole 2011, du 10 au 16 avril 2011, il est bon de se rappeler l’importance de s’impliquer dans sa communauté. Les membres de la Jeune Chambre de commerce de Montréal le savent: les nombreuses activités offertes sont d’ailleurs organisées par des membres bénévoles.

Mais il convient de rappeler que nos membres s’impliquent aussi à l’extérieur dans des causes qui leur sont chères. C’est le cas notamment des participants aux projets de l’organisme Fusion Jeunesse, qui oeuvre dans plusieurs écoles de la région de Montréal pour contribuer au succès des jeunes dans leur parcours. Ces projets sont menés en partenariat avec la JCCM et s’inscrivent dans sa Stratégie d’intervention communautaire en matière de persévérance scolaire.

Un de ces projets consistait à aider les jeunes à concevoir et construire en six semaines un robot fonctionnel de haute qualité pouvant jouer au soccer. Ils ont ensuite présenté leur oeuvre lors de la compétition FIRST à Toronto, au début d’avril 2011.

Alexandre, un membre de la JCCM qui a participé à cette aventure en tant que mentor pour les jeunes, livre ici son témoignage: Lire la suite

Les Journées de la persévérance scolaire : la relève doit s’impliquer

 

Avec la campagne « La persévérance scolaire, J’EMBARQUE ! », Montréal a entrepris la semaine dernière sa première édition des Journées de la persévérance scolaire (JPS),  une initiative nationale coordonnée par Réseau réussite Montréal. La semaine, qui s’est déroulée du 14 au 18 février, a été ponctuée d’activités qui ont démontré l’intérêt de la communauté à embarquer pour assurer la diplomation de chaque jeune.

Que ce soit par le port du ruban vert et blanc de la persévérance scolaire, la remise de certificats de persévérance, la tenue de conférences dans les écoles, l’organisation d’activités d’enrichissement, la création d’un mur de la persévérance ou l’envoi de cartes aux parents, Montréal entendait prendre un temps d’arrêt et profiter des Journées de la persévérance scolaire pour célébrer l’engagement des partenaires et souligner à quel point il est essentiel que chaque jeune obtienne un premier diplôme qualifiant.

Lire la suite

Les étudiants québécois du MBA de l’Université McGill devraient-ils avoir droit au même régime de prêts et bourses que leurs confrères des autres universités?

Le journal Le Devoir rapportait récemment que les étudiants québécois inscrits au programme de MBA de l’Université McGill ont vu leurs versements du programme de prêts et bourses réduits. En lieu et place des 9 000 $ (soit 6 000 $ en bourses et 3 000 $ en prêts) qui leurs avaient été promis, la moitié des 20 étudiants québécois ont plutôt reçu 7 600 $ en prêts, et aucune bourse.

Le nouveau modèle de financement du MBA de McGill, dont les frais de scolarité s’élèvent désormais à 29,500 $ par étudiant, qu’il soit du Québec ou d’ailleurs, est évoqué comme étant à la source de ce changement.

Persévérance scolaire : des projets inspirants

Dans sa stratégie d’intervention communautaire en matière de persévérance scolaire, la JJCM a notamment mis en avant deux organismes qui oeuvrent pour la lutte contre le décrochage scolaire à Montréal : Fusion Jeunesse et Academos.

Revue des initiatives qui connaissent un franc succès :

Fusion Jeunesse développe des partenariats entre des universités et des écoles secondaires afin de lutter contre le décrochage scolaire auprès des jeunes élèves : par le biais d’animateurs-étudiants, l’association implante des projets qui stimulent les jeunes du secondaire et développent chez eux un sentiment d’appartenance à l’école. Fusion Jeunesse s’est particulièrement illustrée dans le projet robotique, une compétition de robotique conçue pour susciter chez les jeunes un intérêt pour la science et la technologie.

Lire la suite

Le décrochage scolaire à Montréal

Le Gouvernement du Québec tente d’abaisser le taux de décrochage scolaire, notamment en s’adressant directement aux jeunes garçons (via les sites http://jefinis.com et http://jelache.com) (1), en augmentant l’accompagnement des élèves tout au long de leur développement et en soutenant les initiatives régionales (2).

Comme exposé dans un précédent billet , le décrochage scolaire est une préoccupation importante pour les gens d’affaires. Dans un cadre montréalais, comment la communauté d’affaires peut s’investir dans cette cause? Est-ce que la formation de partenariats écoles-entreprises est une solution? (3) Sinon, quelles sont les autres voies d’action pour la communauté d’affaires? Lire la suite

La persévérance scolaire, une préoccupation pour la relève d’affaires

Le 27 septembre dernier, la JJCM organisait une causerie sur la persévérance scolaire, en présence de Jacques Ménard, PDG de la BMO et Président du Groupe d’action sur la persévérance et la réussite scolaires au Québec , à l’origine du rapport du même nom paru en mars 2009.

L’évènement a été l’occasion pour la JCCM de dévoiler la première étape de sa Stratégie d’intervention communautaire en matière de persévérance scolaire. Cette question est une préoccupation pour l’ensemble de la société québécoise, notamment pour la communauté d’affaires. Disposer d’une relève d’affaires dynamique signifie avoir un fort taux de persévérance scolaire. C’est à ce titre que la jeune relève d’affaires souhaite se mobiliser en faveur de cette question, en soutenant des initiatives communautaires en faveur de la lutte contre le décrochage.

La JJCM a choisi de soutenir l’action de Fusion Jeunesse et d’Academos, deux associations reconnues pour leur rôle dans ce domaine. Pour connaître la Stratégie d’intervention communautaire en matière de persévérance scolaire de la JCCM ou pour y  participer, c’est ici.

Rappelons que le taux de décrochage scolaire au Québec est de 11,7 % pour la période 2007-2010, constituant par là la moyenne la plus élevée des provinces canadiennes. Seulement 59,5% des élèves québécois obtiennent leur diplômes d’études secondaires après 5 ans, les garçons étant toujours à la traîne par rapport aux filles. Après 7 ans, ce taux monte à 71,9%.*

Concernant les données pour Montréal, ce sont seulement 43% des élèves de la Commission scolaire de Montréal qui obtiennent leur diplôme en 5 ans (contre 67% dans la région de Québec).  Selon les statistiques du ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport pour 2007-2008, le taux de décrochage est de 25,5% dans la région de Montréal, alors qu’il est de 23,3% pour le reste du Québec.  Une raison de plus pour se préoccuper de cette question.

* Chiffres du ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport