Au coeur du Salon entrepreneurs de Montréal: ce que vous avez peut-être manqué le 17 avril dernier

JCCM_LogoC’est au quatrième étage du Hyatt Regency Montréal que s’est tenu, ce 17 avril, la dernière édition du Salon entrepreneurs de Montréal. Organisé par la JCCM et orchestré je dois dire avec brio par le comité, cet évènement se veut un carrefour fertile pour les entrepreneurs souhaitant se nourrir d’idées, d’expériences et partager quelques (d’accord-beaucoup) cartes de visites.

Je dois admettre qu’après ces deux semaines de mauvais temps, la tentation est grande au moment de me rendre sur les lieux de filer à l’anglaise (ou à la française si l’on est anglophone), afin de profiter de cette magnifique journée ensoleillée qu’est celle du mercredi 17 avril. Pensée qui se vaporisa quasi-instantanément lorsque s’ouvrirent les portes de l’ascenseur. La place regorge de monde!  De l’entrée à la salle d’exhibition, impossible de faire un pas sans risquer d’être bousculé par un entrepreneur soucieux de découvrir en quoi l’un des 27 partenaires ci-présents serait en mesure de l’aider. Du SAJE au Service Québec Entreprises en passant par Richter et le Réseau des Femmes d’affaires du Québec, c’est bien toute la communauté d’affaires au service des entrepreneurs qui s’est donnée rendez-vous cet après-midi.

“Plus de 500 inscrits! La salle de conférence est si pleine que les gens restent debout pour écouter les conférenciers!” me jubile Edith Arseneault, Directrice du comité Centrepreneur, emportée par la joie du moment. Il faut dire que les thèmes abordés par les six conférenciers sont des plus intéressants et adaptés au quotidien des entrepreneurs à en croire Katie Cloutier, présidente de Synapsis Branding, une jeune firme conjuguant le monde du Marketing à celui de la finance ou Alain Gauvin, consultant indépendant. Le projet le plus original de la soirée présenté au kiosque du SAJE? “Une idée novatrice dans le secteur des pompes funéraires!” s’exclame Charles Morel, accompagnateur au SAJE. Certainement un secteur en pleine croissance par les temps qui courent.

S’il est évidemment difficile de retracer le fil de la soirée, voici tout de même quelques extraits des présentations (en attendant les vidéos des conférences) des conférenciers qui m’ont marqué à titre de participant et qui sauront, je l’espère, piquer également votre curiosité et vous encourager à assister à la prochaine édition du salon:

Claude Ananou, maître d’enseignement-HEC Montréal ou la méthode SynOpp: comment réussir une entreprise sans plan d’affaires

  • “Un entrepreneur est avant tout un géniteur, pas un éleveur”.
  • “Seuls 5% des jeunes qui démarrent une entreprise ont rédigé un plan d’affaires”
  • “La meilleure façon de valider la viabilité d’un projet d’affaires? Obtenir des résultats probants avec seulement $1000”

Claude Savoie, Président, Dixit Coaching ou le rachat d’entreprise:

  • “Prendre la relève ce n’est pas une transaction, c’est acquérir une histoire”
  • “55 000 entreprises québécoises sont amenées à disparaitre ou être disponibles pour un rachat dans les prochaines années”
  • “Une entreprise est être vivant, un système relationnel, que l’acheteur sera amené à reconstituer et à rendre harmonieux”

Martin Duchaîne, Président de Capital Innovation.  Discussion des opportunités offertes par les Anges financiers.

[Sur la pertinence du capital de risque pour les entreprises en démarrage dans le secteur des TIC] “Vous devez soutenir vos opérations pendant 6 mois (burnrate), voilà le principal défi des entreprises en TIC. Capital de risque est une solution.”

[Sur l’importance du rendement sur investissement pour l’ange financier] “Là où les taux de carte de crédit s’arrêtent, c’est là où les taux du capital de risque commencent.”

Nathaly Riverin, directrice générale École de l’Entrepreneurship de Beauce. Présentation des 10 pires erreurs des chefs d’entreprise.

Erreur #1: Garder des personnes ayant une attitude négative

Erreur #6: Ne jamais dire non à un client

Erreur #7: Ne pas asseoir les bonnes personnes sur les bonnes chaises

Erreur #10: Mauvaise gestion des ventes

Un beau succès donc. La barre est haute pour la prochaine édition! Bravo au comité pour son organisation, merci aux conférenciers pour leurs présentations et merci surtout à tous nos entrepreneurs de continuer à croire dans leurs projets!

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s