Un souper tournant qui a bien tourné à la Jeune chambre de commerce de Montréal

resto_loft_fibo_nb_177x286Le deuxième et dernier souper tournant de la JCCM pour l’année 2012-2013 a eu lieu ce soir au Resto Loft Fibo, dans l’atmosphère d’un Vieux-Montréal rajeuni par le design moderne de ce restaurant situé à la toute fin d’un long escalier. La relève d’affaires aura donc d’abord déployé ses énergies avant de découvrir un trésor caché alliant saveurs exotiques et science moléculaire. Mais c’était voulu, car ce soir, au 215, Notre-Dame ouest, rien n’a été laissé au hasard par l’équipe organisatrice composée de Mathieu Cloutier BinetteLucelle RothCorentin BoutonAudrey GaspardMelissa Ciampanelli et Fanny Massieye, tous supervisés par le vice-président réseautage de la JCCM Jonathan Frangoli.

À preuve, tous les participants devaient changer de table à trois reprises entre les services et personne ne s’est rencontré à plus d’une table durant le souper, afin de multiplier les occasions de rencontrer de nouveaux professionnels et d’optimiser le réseautage en général. Belle façon de briser la glace pour une coordonnatrice, vente et marketing dynamique comme Catherine L’Abbé, qui participait à sa première activité à la JCCM, à l’instar de Vincent Poupard, de Groupe Investors. C’était également de mise pour Jean-Philippe Palerme, vice-président au développement des affaires auprès de Trak, une agence de marketing qui n’accepte de travailler pour des clients que dans le cas où elle est certaine de pouvoir offrir des communications créatives et réellement efficaces.

La JCCM, qui organise une réflexion collective qui vise à repenser la métropole, est bien branchée sur la réalité de Montréal. Les participants de ce soir l’étaient tout autant. Par exemple, l’avocat Simon C. Chartier a mentionné ses quelques expériences d’accompagnement de clientèle à la Commission Charbonneau, actuellement en cours. Il y avait de quoi discuter longuement et c’est exactement ce qui s’est produit lorsque la professionnelle du marketing et CMA Rébéka Martel, l’avocat en immobilier Bruno Bourdelin, ainsi que d’autres participants – incluant moi-même – se sont emparés du sujet.

Et pour tous ceux qui n’ont pas eu l’occasion de discuter ensemble lors de l’un des trois services? Le réseautage s’est poursuivi suite au repas, ce qui a accru le nombre de rencontres et a notamment permis de discuter avec le président de la JCCM, monsieur Alexandre Raymond, toujours très accessible pour écouter les membres, ainsi que pour discuter de son expérience en tant que président de la JCCM et des enjeux de l’organisation. Rien n’aura été laissé au hasard afin d’offrir une expérience unique aux participants, qui ont fait salle comble ou presque, si  bien que ce souper tournant aura bien tourné et donné le goût de retourner à un tel évènement!

Avez-vous une suggestion d’endroit pour un prochain souper tournant?

Publicités

Une réponse à “Un souper tournant qui a bien tourné à la Jeune chambre de commerce de Montréal

  1. Pingback: 6 @ 8 au 9-4-10 |

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s