De nouvelles solutions à notre problème de productivité?

Une nouvelle étude sur la productivité et portant sur le Québec vient de sortir (Productivité et prospérité au Québec – Bilan 2012). Comme d’habitude, les auteurs rappellent l’importance de la productivité dans notre économie et du rôle primordial de l’éducation. Toutefois, les recommandations des chercheurs sont très intéressantes et donnent une nouvelle perspective sur le sujet.

Le secteur public

Après une comparaison du système de santé et du financement des transports au Québec avec ceux de certains pays, les auteurs concluent que la séparation des fonctions d’acheteurs et de fournisseurs de services pourrait améliorer la productivité des services publics. L’idée? S’assurer d’une concurrence entre les fournisseurs et permettre aux organisations de se concentrer sur la planification. 

Les auteurs soulignent que cela n’aboutit pas nécessairement à une privatisation des organismes publics. Dans les cas sous étude, il arrive que des organismes publics soient en compétition.

Le  protectionnisme

Les auteurs soutiennent qu’une trop grande fermeture du pays aux investissements étrangers diminuerait la compétition entre les entreprises et aurait pour effet d’augmenter le prix des produits.

La fiscalité

Les auteurs considèrent que le Québec taxe plus lourdement les entreprises que ses voisins. Toutefois, l’aide fournie à certaines entreprises est plus généreuse que celle fournie par les autres. Par conséquent, il pourrait être intéressant de diminuer l’aide consacrée à des entreprises précises pour, en contrepartie, abaisser le fardeau fiscal moyen des entreprises.

Le filet social

Fait intéressant, les auteurs remarquent que les pays ayant un bon filet social pour les chômeurs auraient des syndicats plus ouverts aux changements organisationnels. La faiblesse du filet social pourrait causer une fermeture aux changements. Par conséquent, une meilleure protection des travailleurs et des chômeurs pourrait augmenter la productivité.

*Notez que ce billet n’est pas une prise de position, mais plutôt un résumé d’une étude.

Qu’en pensez-vous?

Référence:

Productivité et prospérité au Québec – Bilan 2012

Billets précédents ayant trait à la productivité:

L’importance du transfert des connaissances en milieu de travail

Conference Board du Canada: pour un Plan Sud

Solutions pour nos problèmes de productivité

La croissance de la productivité – quel rôle pour les universités?

La valorisation de la recherche universitaire, c’est rentable?

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s