L’heure de vérité à l’Assemblée générale 2012

Ce fut l’heure de vérité pour Cynthia Sanlian, présidente sortante de la Jeune Chambre de commerce de Montréal, et son équipe lors de l’Assemblée générale annuelle tenue hier soir à la faculté de gestion Desautels de l’Université McGill.

L’année 2011-2012 aura mis au coeur de ses préoccupations l’expérience des membres et des bénévoles. L’équipe de Cynthia Sanlian a su créer un momentum clair et positionner avantageusement la Jeune Chambre de commerce de Montréal dans le milieu des affaires et sur la sphère publique. Cette dernière année fut marquée par la mise en place d’un projet pilote voulant accompagner et soutenir les jeunes professionnels impliqués dans le perfectionnement de leurs compétences. Rappelons également la publication d’une lettre ouverte intitulée Osons un chantier sur l’éducation, qui a fait la une du journal Le Devoir le 10 novembre 2011 lors du conflit étudiant. Madame Sanlian a souligné que «l’éducation est un enjeu suivi et défendu depuis plus de trois ans par la Jeune Chambre de commerce de Montréal».

Et cette équipe a non seulement été à l’écoute des enjeux concernant la relève d’affaires montréalaises, mais également (et surtout) à l’écoute des gens qui font ce qu’elle est. Il y a eu une consultation avec des entrepreneurs ainsi qu’une tournée auprès des gouverneurs. De plus, un comité de recrutement a été mis sur pied pour faciliter l’adhésion des nouveaux membres. Cette approche personnalisée a permis de convertir près de 15% de l’ensemble de ses nouveaux membres.

Cette mobilisation auprès de ses membres et de ses collaborateurs ont été entendue par les principaux intéressés. Selon un sondage mené auprès des 1 600 membres de la Jeune Chambre de commerce de Montréal, où le taux de participation a dépassé les 10%, 91% des collaborateurs se sont dits satisfaits ou très satisfaits du leadership de leur équipe. De plus, 92% se sont dits satisfaits ou très satisfaits de leur membership.

Bref, l’année 2011-2012 met la table pour l’équipe d’Alexandre Raymond, nouveau président, et son équipe qui s’assureront que toutes les activités au sein de la programmation soient à valeur ajoutée.

Avez-vous des attentes particulières pour cette année ?

De quelle façon entrevoyez-vous votre implication dans la Jeune Chambre de commerce de Montréal ?

J’attends vos réactions.

5 réponses à “L’heure de vérité à l’Assemblée générale 2012

  1. Pingback: Jeune chambre de commerce de Montréal : entre combo et tandem lors d’une soirée unique |

  2. La JCCM semble remporter un succès certain auprès des jeunes cadres, félicitations à l’équipe pour le travail fourni ! 🙂

    Deux chiffres ont été partagés hier : 10 % de participation au sondage ; 29 % de membres satisfaits mais qui ne renouvelleront pas leur adhésion. La nouvelle orientation stratégique, qui porte sur l’adhésion des membres, fait donc sens.

    Sans doute serait-il intéressant dans le futur de mettre en place un cockpit de pilotage, en lien avec des objectifs mesurables (smarter), évalués tout au long de l’année. Accessible en ligne, ce tableau de bord permettrait aux membres de suivre le pouls de l’organisme, et d’y contribuer de façon pro-active, agile, en fonction des ressources disponibles.

    Et si la chambre se dotait d’une vision qui transcende l’échange entre individus pour aller vers des réalisations qui ont un impact profond sur la communauté ?

    Je rêve d’une chambre multicolore, qui débat et encourage un dialogue de fond. Je rêve d’une chambre où les membres mettent leurs talents au service de l’humanité. Je rêve d’une chambre qui ose sortir de son costume de ville pour s’impliquer dans des projets fous.

    Et toi, quel est ton rêve ?

    • Bonsoir Fabien,

      Mon rêve est simple et tu me permets de le réaliser par ton commentaire. Mon rêve est d’amener les gens à vouloir s’impliquer : qu’ils s’intéressent à ce qui se passe dans leur communauté afin qu’ils prennent des actions concrètes, mais surtout qu’ils y donnent un sens qui leur est propre, sans oublier que tout changement demande un effort collectif. Je crois qu’en engendrant un dialogue, ouvert et sans prétention, on peut aller vers «des réalisations qui ont un impact» comme tu le dis si bien, car elles seront à l’écoute de ce que les membres veulent.

      Je tiens à te remercie d’avoir pris le temps d’émettre ton opinion sur ce blogue. J’ai été surprise d’avoir un commentaire si rapidement. Je blogue depuis peu ici, et je suis heureuse de voir cet enthousiasme.
      Je veux que tu saches que tu n’es pas seulement lu, mais entendu.

      Je vois d’ailleurs que tu suggères l’idée d’un système en ligne de prise de décisions collectives. Merveilleuse idée ! As-tu d’autres suggestions de projets ou encore d’actions qu’on pourrait prendre sur ce blogue pour faire plus entendre la jeune communauté d’affaires de Montréal ?

      Je t’invite à mettre à contribution tes idées. Ce ne sont pas elles qui changent le monde ? 😉

  3. C’est intéressant ça Fabien. Aurais-tu le goût de proposer un projet pour transcende l’échange entre individus et aller vers des réalisations qui ont un impact profond sur la communauté ?

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s